Couches lavables et autres produits plus écologiques, plus économiques et plus sains.

Subvention pour l’achat de couches lavables par la Communauté de communes de Brocéliande

Pour certains pays comme le Canada ou le Royaume Uni, les subventions pour aider les parents à s’équiper en couches lavables sont courantes. En France, cela reste encore rare. Toutefois, en Ille et Vilaine, à quelques kilomètres de Rennes, la communauté de communes de Brocéliande a décidé d’aider les parents et les assistantes maternelles à s’équiper en couches lavables !

Le programme de prévention des déchets

Parce que les couches lavables sont plus saines pour les bébés et qu’elles permettent une réduction significative des déchets, la communauté de communes de Brocéliande a trouvé important de rendre les couches lavables accessibles au plus grand nombre.

Ce programme de subvention a démarré au printemps 2015 dans le cadre du Programme de prévention des déchets et devrait continuer au moins jusqu’à la fin de l’année 2017. Il a déjà permis à 13 familles et 2 assistantes maternelles d’en profiter.

 

L’aide financière

La Communauté de communes de Brocéliande rembourse 40% des factures de couches lavables neuves avec toutefois un plafond de 200 euros pour les familles et 400 euros pour les assistantes maternelles.

Vous trouverez tout le détail des documents à fournir à cette adresse. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de Cécile Piel, en charge de ce programme (cecile.piel@cc-broceliande.bzh ou au 02.99.06.84.45)

 

Comment choisir ses couches lavables

Parce que démarrer les couches lavables n’est pas toujours évident et que les informations sur Internet sont beaucoup trop nombreuses et parfois contradictoires, il est fortement recommandé de suivre un atelier. Vous y obtiendrez alors toutes les explications nécessaires sur les différents systèmes de couches qui existent ainsi que tous les conseils pour entretenir correctement votre équipement.

Et il est aussi préférable de tester plusieurs modèles de couches lavables avant de s’équiper pour être certain de ne pas se tromper de modèles.

Pour suivre un atelier ou tester des modèles, vous pouvez vous adresser à l’association Parents Partage située sur la commune de Le Verger ou à moi-même.

 

couches de bain lavables

 Les beaux jours arrivent ! Avez-vous équipé vos bébés de couches de bain lavables pour vos sorties à la plage ou pour barboter dans la piscine ? Si ce n’est pas encore fait, regardez cette petite vidéo où je vous explique tout sur les maillots pour bébé.

Et si vous avez encore des questions, je vous invite à passer à l’atelier de vendredi 7 juillet matin au Café Albertine à partir de 9h45 !

 

 

 

Vous pouvez également lire cet article.

Les derniers ateliers de l’année


Entre la canicule, la fête de la musique, les sorties scolaires, les kermesses, il souffle comme un petit air de vacances. Elles arrivent en effet à grand pas ! Et c’est pourquoi il ne faut pas oublier de participer aux derniers ateliers pour tout connaître sur les couches lavables et les alternatives aux produits jetables !

Samedi 24 juin de 14h30 à 16h à la Biocoop de Cesson

Atelier à la Biocoop de Cesson le samedi 24 juin de 14h30 à 16h pour découvrir les couches lavables. Je vous expliquerai les différents systèmes et leurs avantages, les astuces pour entretenir facilement et efficacement les couches lavables. Et le jour de l’atelier, les Biocoop vous offre 5% de remise sur vos achats de la gamme Bummis.

Atelier gratuit sur réservation auprès de la Biocoop au 02.99.83.09.04

Les ateliers dans les Biocoop reprendront ensuite au mois de septembre, à raison de deux ateliers par mois. Je vous communiquerez prochainement les dates.

Vendredi 7 juillet de 9h45 à 11h45 au Café Albertine à Rennes

Vendredi 7 juillet, retrouvez-moi au Café Albertine, rue Lanjuinais à Rennes,  de 9h45 à 11h15 pour découvrir les couches lavables mais aussi d’autres alternatives aux produits jetables : protections féminines, lingettes, coton, gourdes, etc.

Participation de 5 euros, réservation par mail ou au 06.11.27.32.44

Ateliers à domicile

En attendant la reprise des ateliers dans les Biocoop ou au Café Albertine, je reste disponible pour des ateliers à domicile. N’hésitez pas à vous renseigner en me laissant un message via le formulaire de contact.

Les produits Lamazuna sont arrivés chez ApiNapi !

Lamazuna est la boutique de cosmétiques solides que nous avons visitée lors du séminaire des NapiAngels au mois de janvier. Je vous en parlais ici.

Lamazuna, qui signifie « jolie jeune fille » en géorgien, a été créé par une jeune femme vendéenne avec la volonté de réduire les déchets dans sa salle de bain sans se priver de produits cosmétiques de qualité. Leurs produits sont bios, même s’ils ne portent pas encore tous le label.

Les produits Lamazuna chez ApiNapi

Si je vous parle de Lamazuna, c’est parce que certains de leurs produits ont fait leur apparition sur le site ApiNapi ! Vous pourrez y trouver des cosmétiques comme les shampoings, le déodorant ou le dentifrice solide. Mais aussi la cup qui a pour particularité d’être vraiment très souple. L’oriculi est égalemet un objet a décourir puisqu’à lui seul, il remplace plusieurs centaines de coton-tiges ! Il s’agit tout simplement d’un petit bâtonnet en bambou qui permet de retirer le surplus de cérumen à l’entrée de l’oreille. Et l’oriculi est utilisable à vie !

Lamazuna et la réduction des déchets

Et je partage également avec vous cette image produite par Lamazuna qui permet de nous faire prendre conscience de la quantité de déchets que l’on peut éviter grâce aux alternatives aux produits jetables !

Pour ma part, j’ai testé le shampoing pour cheveux secs (éternel problème chez moi) et je l’ai adopté ! L’huile de ricin qu’il contient me laisse vraiment les cheveux soyeux.

 

Vous les trouverez donc sur le site www.apinapi.fr et en me contactant, je peux vous faire bénéficier d’une remise sur votre commande.

A vous de tester et de les adopter !

Vidéos conseils : lessive et décrassage !

Je suis un petit peu en retard pour la publication des vidéos des NapiAngels. Au programme des deux dernières semaines : lessive et décrassage !

« Point trop de lessive tu utiliseras »

« Point trop de lessive tu utiliseras » est le conseil que vous donner Mathilde de Blossom en région parisienne !

« Au décrassage, tous les mois, tu penseras »

« Au décrassage, tous les mois, tu penseras » est le conseil d’Eulalie de l’association Patouille et Cabriole. Elle est conseillère dans l’Aine.

Vidéo conseil des NapiAngels

 

La Semaine internationale de la couche lavable est terminée depuis quelques semaines, mais les NapiAngels continuent de penser à vous ! Sept jours n’ont bien évidemment pas suffi à vous donner tous nos conseils, c’est pourquoi, une fois par semaine, nous continuons à vous offrir une de nos vidéos ! J’ai eu un peu de retard ici pour  publier les vidéos mais je le rattrape tout de suite :

Conseil n°8 : Le booster anti-fuite tu dégaineras !

Mathilde, de chez Blossom en région parisienne, vous parle des boosters magiques !

Conseil n°9 : Un grand nombre de couches tu prévoiras et des journées sans lessive tu auras !

Karine, de l’association les Bébés portés de Maliti dans les Landes, vous explique combien de changes doit contenir votre équipement pour ne pas courir après les machines.

Je vous donne rendez-vous durant le week-end pour vous partager la prochaine vidéo !

L’eau et les perturbateurs endocriniens

Hier soir, j’ai eu la chance d’assister à une conférence organiser par l’association Nature en ville sur l’eau du robinet et les perturbateur endocriniens.

Il a été dit hier soir, que 10% des perturbateurs endocriniens que l’on absorbe au cours d’une journée proviennent de l’eau. Les 80 autres pour-cent viennent de notre alimentation, de l’air que l’on respire, des cosmétiques, des produits ménagers, etc.

Alors, c’est vrai que je suis allée à la conférence en espérant y voir plus clair entre l’eau du robinet et l’eau en bouteille. Hélas, je n’ai pas vraiment eu de réponse car l’eau du robinet et l’eau en bouteille contiennent toutes deux des perturbateurs endocriniens… et que la questions des nitrates n’étaient pas à l’ordre du jour.

Ce que j’ai retenu

Mais si aujourd’hui, je ne suis toujours pas certaine de l’eau que je dois faire boire à mes enfants, il y a une chose dont je suis sûre : c’est qu’il faut absolument changer nos modes de consommation ! Hier soir, Bernard Jégou, directeur de l’Irset, disait qu’il ne fallait pas attendre une réglementation sur l’eau qui n’arrivera peut-être jamais mais que le mieux était d’essayer de diminuer son exposition aux perturbateurs endocriniens au quotidien. Moins nous utiliserons de produits contenants des perturbateurs endocriniens, moins de perturbateurs endocriniens seront relâchés dans la nature et moins nous en absorberons. Il faut donc inverser la tendance et rétablir un cercle vertueux pour dépolluer notre planète et arrêter de nous intoxiquer.

Ce qu’on peut changer

Concrètement, limiter les perturbateurs endocriniens, c’est éviter les plastiques (et donc privilégier les contenants en verre), c’est revenir à des produits de cosmétiques plus simples (souvent produits solides car ils ne contiennent pas de conservateurs par exemple), limiter les produits ménagers (vive le vinaigre blanc !), acheter des produits alimentaires bios et locaux qui sont cultivés de manière responsables et qui ne polluent pas les cours d’eau, etc.

Mes actions professionnelles et personnelles

Alors, à titre professionnel, je suis encore plus convaincue de l’importance d’aider parents et collectivités à découvrir des alternatives aux produits jetables. Car oui, dans les couches pour enfants et les protections féminines, il y a aussi des perturbateurs endocriniens !

Et puis, à titre personnel, je continue à réduire mes déchets, à faire mes yaourts, mon pain, les goûters des enfants, la lessive, les produits ménagers. Je continue à m’approvisionner chez les producteurs locaux et responsables. J’essaie de faire un effort pour laisser la voiture au garage et privilégier vélo et transports en commun. Et vous ? Où en êtes-vous ? Quels sont vos prochains objectifs ?

Salon Graines de parents 2017

 Le Salon Graines de Parents se tiendra samedi à la maison bleue, quartier St-Martin. C’est l’occasion pour les parents et futurs parents de découvrir toutes sortes de disciplines bienveillantes pour les parents, la femme enceinte, les bébés mais aussi les futurs papas ! Vous pourrez discuter avec des sage-femmes, des naturopathes, des monitrices de portage, des masseuses spécialisées pour les femmes enceintes ou les bébés, découvrir le fonctionnement de la Maison de naissance qui vient d’ouvrir à la clinique de la Sagesse, etc.

Et vous pourrez me retrouver toute la journée sur mon stand pour découvrir les couches lavables mais aussi d’autres alternatives aux produits jetables : protections féminines, lingettes et cotons lavables, coussinets d’allaitements, etc. N’hésitez pas à venir en discuter avec moi ! J’animerai également deux ateliers pour découvrir les couches lavables. (A cette heure, il reste une place à l’atelier de 15h.)

Pour en savoir plus sur le salon et les organisateurs, je vous renvoie au site de l’événement.

A samedi !

Résultat du concours !

Samedi, La Parenthèse a organisé un petit jeu-concours pour les participants de la braderie. Voici les résultats du tirage au sort :

  1. Tote Bag : Constanze
  2. Tote Bag : Hélène
  3. Bon pour un atelier à La Parenthèse : Andrès

Vous êtes invités venir retirer votre lot auprès de Laura directement à la Parenthèse.

Merci à toutes et tous pour votre participation !

Retour sur la braderie de couches lavables à Rennes

Samedi 29 avril, à l’occasion de la semaine internationale de la couche lavable, Bebiomena a organisé une braderie de couches lavables au local de La Parenthèse à Rennes. Une sacrée aventure pour une débutante dans l’organisation de braderie !

Les préparatifs de la braderie en amont…

Pour vous parler rapidement de la préparation en amont, je pourrais vous parler de la difficulté à obtenir les informations sur les démarches administratives (déclaration préalables, homologation du site,…) , l’arrachage de cheveux pour la mise en page des affiches et de l’oubli de levure dans le gâteau à H-15. Et je pourrais également citer les moments d’incertitudes… Y aura-t-il des personnes intéressées ?

La journée du samedi…

Samedi matin, 7h30, le réveil sonne. Un petit déjeuner, un gâteau que l’on recommence, et hop ! direction la Biocoop de Cesson. Eh oui, que fait-on le jour où l’on prépare une braderie ? On fait un atelier ! Un atelier qui s’annonçait en petit comité mais qui en réalité a attiré beaucoup plus de parents que prévu. Et ce, pour mon plus grand plaisir !

Mais qui dit atelier bien rempli, dit aussi beaucoup d’échanges et donc l’atelier a largement dépassé le temps imparti. Mais vaille que vaille, un déjeuner express, et direction le local de La Parenthèse pour tout installer !

Des tréteaux, des planches, des nappes, des coupons à découper pour le concours, des affiches à accrocher, des gâteaux à découper, des couches et des poupons à installer et à 13h40 la première famille arrive ! Oups ! Un peu trop en avance, les vendeurs ne sont pas là, il faut repasser à partir de 14h !

 

Et puis, les renforts arrivent ! Aurélie de Fleur de Mai, créatrice de couches lavables, Gaëlle, de l’association Parents-Partage et Constanze, amie précieuse et largement exploitée au cours de cette après-midi (merci encore!).

 

13h59 tout est presque prêt, il ne manque plus que le reste des vendeuses…

14h les premiers parents arrivent. Les premiers renseignements sont donnés.

14h20, les dernières vendeuses arrivent ! Ouf !

16h50, les derniers parents quittent le local… on attaque le rangement !

Et entre 14h20 et 16h50 ? Eh bien de nombreux parents se sont succédés pour acheter ou tout simplement pour découvrir les couches lavables ou pour obtenir des renseignements. De nombreux échanges, de la bonne humeur, un bon goûter et l’après-midi est passée à toute vitesse.

Alors, un grand merci à toutes et à tous d’avoir contribués au succès de cet après-midi. Et n’oubliez pas de consulter mardi soir la page de La Parenthèse pour connaître le nom des gagnants au jeu-concours de samedi après-midi !

 

Rendez-vous l’année prochaine pour la seconde édition !

 

« Café Couches »

Vendredi 7 juillet de 9h45 à 11h30
au Café Albertine
10, rue Lanjuinais à Rennes
(proche République)
de 9h45 à 11h15.
Participation de 5 euros.
inscriptions au 06 11 27 32 44
ou à marianne@bebiomena.fr

Ateliers dans les Biocoop Scarabée

Les ateliers reprendront au mois de septembre.

Ateliers gratuits, sur réservation.

Réseaux sociaux

Rejoignez-moi sur Facebook et Twitter en suivant les compte BEBIOMENA.