Couches lavables et autres produits plus écologiques, plus économiques et plus sains.

Trop de textiles sanitaires dans nos poubelles !

L’analyse des poubelles faite par Rennes Métropole en juin dernier fait le constat d’une part importante de textiles sanitaires dans les poubelles de la Métropole. Encore 32 kg par an et par habitant, soit près de 17% de nos poubelles !

textiles sanitaire

photo by Gary Chan on unsplash

Mais qu’est-ce que les textiles sanitaires ?

Sous ce terme générique par très glamour, se cachent en réalité des objets du quotidien : cotons à démaquiller, lingettes, mouchoirs en papier, sopalin, protections féminines, couches pour enfants, serviettes en papier, coton-tiges…

Parmi les 32 kg de textiles sanitaires, nous retrouvons environ 14 kg de couches pour enfants et 18 kg pour le reste des produits.

Notre consommation

Nous n’en avons pas conscience mais nous consommons énormément de ces textiles. Mais par petites quantités, paquet par paquet. Voici quelques chiffres issus du site Planetoscope pour la plupart :

  • 494 mouchoirs par an et par habitant
  • 10 à 20000 protections féminines par femme
  • 5000 couches par enfants
  • 7,3 milliards de lingettes sont jetées par an en France
textiles sanitaires

photo de Kelly Sikkema sur unsplash

Pourquoi est-ce si gênant de les utiliser ?

Les textiles sanitaires sont extrêmement énergivores. La fabrication de notre rouleau d’essuie-tout ou des couches de nos enfants nécessite des matières premières (cellulose ou pétrole par exemple), de l’eau, de l’électricité, parfois des produits chimiques (agents de blanchiment, pesticides, etc.).

Et une fois utilisés, ces produits deviennent des déchets qu’il faudra éliminer par la combustion ou l’enfouissage.

Et n’oublions pas les kilomètres qu’ils parcourront : de l’usine au magasin, du magasin à la maison et de la maison au centre de traitement des déchets.

Que gagne-t-on à les remplacer par des solutions durables ?

D’un point de vue écologique : tout ! On diminue de manière non négligeable nos poubelles, surtout si nous avons des enfants en bas âge à la maison !

Votre porte-monnaie également vous dira MERCI ! S’il est vrai qu’à l’achat des produits réutilisables demandent un investissement, ils vous permettront de réaliser de réelles économies à terme.

Exemple des cotons démaquillants ! 20 lingettes en tissus remplaceront 6000 cotons jetables. Ces 6000 cotons jetables représentent un bugdet de plus de 150 euros !

textiles sanitaires

Même chose pour les couches pour enfants. En moyenne, l’achat de couches jetables classiques pendant 2,5 ans représente un budget de 1500 euros en moyenne. En lavables, pour un premier enfant, votre équipement coûtera entre 400 et 700 euros.

Côté santé aussi, les femmes et les enfants y gagneront largement ! Finis les produits chimiques comme les agents de blanchiment, le plastique ou le gel polyacrylate. En vous assurant que vos serviettes lavables et vos couches lavables sont certifiées Oeko Tex standard 100, vous avez la garantie qu’elles sont sans produit nocif.

textiles sanitaires

Enfin, les produits réutilisables vous permettent de gagner en autonomie. Fini les achats de dernières minutes le samedi soir quand on s’aperçoit que le paquet de couches ne tiendra pas le week-end ou que vos règles arrivent sans crier gare ! De même, fini de laisser ses déchets chez les autres. Une bonne pochette imperméable et respirante permettra de stocker ses cotons lavables, ses protections féminines ou les couches des enfants le temps de rentrer chez soi.

Alors, remplaçons petit à petit ces produits jetables du quotidien par leurs homologues lavables ! Et si vous ne savez pas comment faire, n’hésitez pas à vous tourner vers des professionnels.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rester informé grâce à la newsletter

Partenariat avec Maman Natur’elle

Couches 300x250

Ateliers couches lavables

Retrouvez les dates des prochains ateliers sur la page Agenda.

Ateliers « Ma salle de bain zéro déchet »

Retrouvez les dates des prochains ateliers sur la page Agenda.

Réseaux sociaux

Rejoignez-moi sur Facebook et Twitter en suivant les compte BEBIOMENA.