Couches lavables et autres produits plus écologiques, plus économiques et plus sains.

Billets dans la catégorie Ecologie à Rennes

Subvention pour l’achat de couches lavables par la Communauté de communes de Brocéliande

Pour certains pays comme le Canada ou le Royaume Uni, les subventions pour aider les parents à s’équiper en couches lavables sont courantes. En France, cela reste encore rare. Toutefois, en Ille et Vilaine, à quelques kilomètres de Rennes, la communauté de communes de Brocéliande a décidé d’aider les parents et les assistantes maternelles à s’équiper en couches lavables !

Le programme de prévention des déchets

Parce que les couches lavables sont plus saines pour les bébés et qu’elles permettent une réduction significative des déchets, la communauté de communes de Brocéliande a trouvé important de rendre les couches lavables accessibles au plus grand nombre.

Ce programme de subvention a démarré au printemps 2015 dans le cadre du Programme de prévention des déchets et devrait continuer au moins jusqu’à la fin de l’année 2017. Il a déjà permis à 13 familles et 2 assistantes maternelles d’en profiter.

 

L’aide financière

La Communauté de communes de Brocéliande rembourse 40% des factures de couches lavables neuves avec toutefois un plafond de 200 euros pour les familles et 400 euros pour les assistantes maternelles.

Vous trouverez tout le détail des documents à fournir à cette adresse. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de Cécile Piel, en charge de ce programme (cecile.piel@cc-broceliande.bzh ou au 02.99.06.84.45)

 

Comment choisir ses couches lavables

Parce que démarrer les couches lavables n’est pas toujours évident et que les informations sur Internet sont beaucoup trop nombreuses et parfois contradictoires, il est fortement recommandé de suivre un atelier. Vous y obtiendrez alors toutes les explications nécessaires sur les différents systèmes de couches qui existent ainsi que tous les conseils pour entretenir correctement votre équipement.

Et il est aussi préférable de tester plusieurs modèles de couches lavables avant de s’équiper pour être certain de ne pas se tromper de modèles.

Pour suivre un atelier ou tester des modèles, vous pouvez vous adresser à l’association Parents Partage située sur la commune de Le Verger ou à moi-même.

 

Vers la quête du zéro déchet…

En ce jour automnal du mois d’août… je voulais faire un petit bilan de mon expérience en réduction de déchets.

Vestiges d'une ancienne décharge fermée depuis plus de 45 ans...

Vestiges d’une ancienne décharge fermée depuis les années 1970. Pas très glorieux tout ça…

Depuis un peu plus d’un an, j’ai découvert les couches lavables et tout un monde s’est ouvert à moi, introduisant par petites touches de véritables révolutions dans mon quotidien. Depuis des années je pratique le tri sélectif et le compostage ainsi que l’achat en vrac d’un certain nombre d’aliments ainse la fabrication maison de mon pain biologique. Mais depuis un an j’ai encore poussé le bouchon un peu plus loin :

  • savon et shampoings liquides ont été remplacés par du solide ! Et la bilan est positif puisque plus économique et que mes cheveux se portent mieux !
  • La salle de bain et la chambre de ma fille n’ont pas vu un paquet de coton depuis bien longtemps… Lingettes en bambou pour le change de la demoiselle et disques démaquillants en eucalyptus pour moi (encore plus doux que le coton !) et pour la cuisine, exit le sopalin que j’ai remplacé par des débarouillettes. (bon, pour être honnête, il y a toujours un rouleau de sopalin à la maison mais nous devons en utiliser deux par ans et nous le compostons une fois utilisé).
  • Exit les protections féminines bourrées de pesticides, bonjour les protections lavables et bien plus confortables !
  • Depuis quelques mois, je me suis lancée dans la fabrication de ma propre lessive maison. La recette est simple (merci Maliti) et la lessive efficace (j’ajoute juste une cuillère de percarbonate de sodium dans mes machines de blanc (les lessives maison et les lessives écologiques n’ont pas d’agents de blanchiment, le linge blanc risque de prendre une teinte légèrement grisée à la longue)
  • Dans le même registre, bicarbonate de sodium, cristaux de soude, vinaigre blanc et huiles essentielles ont remplacé les quelques produits ménagers que j’avais.
  • Fini également les poubelles remplies de pots de yaourts (nous sommes 4 à prendre tous nos repas à la maison). Il m’a suffi de dénicher la vieille yaourtière que mon père utilisait quand j’étais petite et tout le monde a adopté mes yaourts maison de bon cœur !
  • Bientôt une voiture de moins à la maison. Voilà six mois que mon mari ne se véhicule plus qu’à vélo et que notre deuxième voiture s’ennuie sur le parking…

Voilà pour les grands changements cette année mais je sais qu’il reste encore un long chemin à parcourir… Mes principaux objectifs cette année seront de continuer à diminuer mes trajets en voiture (et que je faisais en voiture par simplicité avec deux jeunes enfants), créer un potager digne de ce nom (pour le moment, nous avons planté quelques petites choses ici ou là), diminuer ma consommation d’électricité (moins de sèche linge en hiver notamment…) et d’Internet (bannir cet affreux réflex de consulter ses mails et ses réseaux sociaux toutes les cinq minutes…). Et bien sûr, continuer à vous accompagner lors de mes ateliers pour découvrir les couches lavables et les produits réutilisables au quotidien dans votre foyer.

Et vous ? vos objectifs ?

Voilà, les couches de ma filles ne finissent pas ensevelies dans une décharge mais se prépare à reprendre du service dans quelques heures ! Plus sympa que la première photo, non ?

Voilà, les couches de ma filles ne finissent pas ensevelies dans une décharge mais se prépare à reprendre du service dans quelques heures ! Plus sympa que la première photo, non ?

 

Sapins Malins

sapin noel

Tous les ans le même problème : comment se débarrasser de son sapin ? Eh bien pour les habitants de Rennes et de sa Métropole, c’est facile ! Une collecte de sapins est mise en place début janvier dans Rennes et les communes avoisinantes. Les sapins naturels seront ainsi broyés et transformés en paillage au lieu d’être brûlés avec les ordures ménagère. Plus économique, plus écologique  et fini les pauvres sapins abandonnés tout nus sur les trottoirs !

Pour plus de renseignements, je vois renvoie à l’article de Rennes Métropole et je vous incite à visiter les autres rubriques de ce site où vous découvrirez plein d’initiatives intéressantes (que faire de ses vieux médicaments ? formations au compostage, etc.)

« Day by day : mon épicerie en vrac »

acheter sans emballages la quantité dont vous avez besoin.

Acheter en vrac, c’est moins de gaspillage et moins d’emballage !

Un nouveau magasin de produits en vrac vient d’ouvrir ses portes à Rennes au début du mois de décembre. La chaîne Day by day a ouvert un magasin à Rennes, au numéro 30 de la rue Saint-Hélier.

Le principe de ces épiceries (il en existe une dizaine en France pour le moment, mais de nombreuses créations sont en cours), c’est de tout vendre en vrac et dans la quantité que vous souhaitez. Plus d’emballage, plus de gaspillage et une économie de 5 à 20%. Eh oui, nous n’y pensons pas mais nous payons systématiquement les emballages des produits que nous achetons (sans parler de leur destruction ensuite…).

A noter qu’à Rennes, la vente en vrac se démocratise de plus en plus puisque nous trouvons notamment des produits en vrac dans certaines grandes surfaces (aux rayons bio comme par hasard…) et dans les Biocoops.

Si vous connaissez d’autres lieux de vente en vrac à Rennes, n’hésitez pas à me le signaler dans les commentaires !

Réduction des déchets

Encore un article intéressant portant sur la réduction des déchets à Rennes et ses alentours. En adoptant des gestes simples comme le compostage, l’utilisation de couches et lingettes lavables, le tri sélectif… nous pouvons diminuer, dans chaque ménage, de 75 kg notre production de déchets annuelle.

« près de 30 kg de textiles sanitaires : 13kg de couches pour enfants et 17kg de lingettes, essuie-tout et autre mouchoirs en papier qui pourraient être remplacés par des solutions alternatives durables (lingettes réutilisables, mouchoirs en tissu, éponge, serpillère…) »

 

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article sur le site de Rennes Métrolpole à cette adresse.

Rennes Metropole

« Des gestes pour réduire ses déchets »

Je viens de tomber sur un article intéressant publié sur le site de Rennes Métropole. Consacré à la réduction des déchets, il donne les principaux gestes à adopter au quotidien pour réduire notre impact sur l’environnement, dont l’utilisation des couches lavables ;-). Je vous invite à le lire à cette adresse.

La Parenthèse

Vendredi 22 septembre à 14h

Découverte des couches lavables à La Parenthèse (quartier St Hélier). Renseignements et réservations auprès de la Parenthèse : www.laparenthese35.fr

Chouette !

Jeudi 12 octobre de 10h30 à 12h, on vous dira tout sur les couches lavables, allié des fesses de votre bébé et de votre porte-monnaie !

10 euros par personne. Inscription marianne@bebiomena.fr

Chouette ! 4, rue du Chapitre à Rennes

Ateliers dans les Biocoop Scarabée

  • Samedi 23 septembre de 9h30 à 11h à la Biocoop de Cleunay. Réservation : 02.99.67.38.63
  • Samedi 30 septembre de 14h30 à 16h à la Biocoop de Cesson. Réservation : 02.99.83.09.04
  • Samedi 21 octobre de 9h30 à 11h à la Biocoop de Rennes, rue Papu. Réservation : 02.23.22.29.09

Ateliers gratuits, sur réservation.

Réseaux sociaux

Rejoignez-moi sur Facebook et Twitter en suivant les compte BEBIOMENA.